Written by

« LE CONSULAT DE LA FOUGÈRE” S’INVITE À LA BIENNALE PHOTO-CLIMAT

NEWS| Views: 425

Dans le cadre de la biennale sociale et environnementale PHOTOCLIMAT, du 14 Septembre au 15 Octobre, l’atelier de WOODY, la fougère artiste sera ouvert au public 3 fois par semaine, afin de  permettre à tous de vivre l’expérience de la musique des plantes, dialoguer avec la fougère et s’engager pour la reconnaissance des Droits de la Nature. 

Le festival Photoclimat du 14 septembre au 15 octobre, est la première biennale environnementale et sociale, gratuite et en plein air au cœur de Paris et de son agglomération conçu par “l’association Letourdumonde” A cette occasion, une cinquantaine d’organisations engagées pourront valoriser les actions et les acteurs de terrain, à travers un parcours d’expositions photographiques, événements et rencontres. La biennale a pour objectif de sensibiliser tous les publics aux enjeux sociaux et environnementaux, de les réunir autour d’une manifestation artistique et culturelle, de nourrir les consciences, d’éveiller leur responsabilité sociétale et de les inciter à s’engager.

A cette occasion, “Le Consulat de la Fougère” ouvrira les portes de son atelier afin de présenter la fougère Woodwardia Orientalis, une artiste d’un nouveau genre en résidence au CONSULAT VOLTAIRE.

Dans son atelier, où une forêt a été reconstituée sous la Direction artistique de Priscilla Telmon, WOODY explore des mélodies et compositions musicales, grâce à un dispositif technique permettant de capter et transcoder ses signaux électriques en créations sonores et visuelles. Ainsi, elle espère ouvrir un dialogue avec les humains, interroger le caractère anthropocentré de nos sociétés et démontrer l’intelligence du vivant et la sensibilité du règne végétal.

Entre Arts, Sciences, et Droits de la Nature, cette installation artistique propose une nouvelle forme de représentation politique du règne végétal et porte un plaidoyer pour les Droits de la Nature, un courant qui reconnaît les écosystèmes comme sujets de droit. L’intention est de contribuer au nécessaire changement de paradigme pour se reconnecter au vivant et réenchanter nos imaginaires. 

Le projet est porté par l’association NatureRights, sous la direction artistique de l’artiste Priscilla Telmon de Petites Planètes. Il s’appuie sur un Conseil Scientifique et sur les recherches scientifiques de Renault Rullman de NATURASOUNDS.

Entrée gratuite, sur inscription

Visite guidée par groupe de 8 personnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
Instagram